Comment conduire en sécurité dans une tempête de neige

Trucs et astuces Comment conduire en sécurité dans une tempête de neige

Cet hiver, nous sommes bien servis côté tempêtes de neige au Québec! Cependant, la vie ne s'arrête pas avec le mauvais temps et plusieurs d'entre nous doivent tout de même prendre la route pour se rendre au boulot. Voici 7 conseils :

1. Rester informé du début de la tempête de neige et prévoir les déplacements

Rien de mieux que de prévoir ses déplacements en consultant les conditions routières et les prévisions météorologiques. Si vous devez faire un long trajet, pensez à partir la veille si la tempête commence dans la nuit, ou à retarder votre retour pour laisser passer le pire de la tempête. 

2. Ne prendre la route qu'en cas d'urgence

Si vous avez le loisir de demeurer à la maison, faites-le! Mais si vous devez absolument prendre la route dans le coeur de la tempête, évitez d'être seul dans la voiture, demeurez le plus possible sur les autoroutes ou grandes routes - qui sont mieux déneigées, la plupart du temps - et précisez à un proche votre destination et votre heure d'arrivée. De plus, prévoyez plus de temps que nécessaire pour vos déplacements lorsque les conditions sont mauvaises et apportez un téléphone cellulaire bien chargé avec vous. Assurez-vous de toujours avoir assez de carburant avant de vous déplacer et essayez de garder votre réservoir au moins à moitié rempli.

3. Garder un «kit d'urgence» en tout temps dans sa voiture

Il ne suffit pas d'avoir de bons pneus d'hiver et du lave-glace adapté au froid pendant la saison hivernale; il faut aussi doter son véhicule d'un ensemble d'accessoires qui pourraient bien être pratiques en situation d'urgence - lire notre nouvelle à ce sujet. Les voici en vrac :

  • balai à neige efficace
  • grilles de traction (des «traction aids»)
  • câbles de démarrage
  • pelle télescopique
  • trousse de secours hivernale qui contient des cônes orange, des chandelles et allumettes, une lampe de poche, etc.
  • douille des écrous antivol
  • articles pour se tenir au chaud (couvertures, tuques, mitaines de rechange, chauffe-mains, etc.)

4. Pendant une tempête de neige : bien voir et être bien vu

Bien déneiger son véhicule avant de partir est primordial : le capot, le toit, les fenêtres, les phares et les feux. Déglacez les fenêtres et faites disparaître la buée. Si la visibilité devient mauvaise en cours de route, trouvez un endroit où vous arrêter le plus vite possible. En pareil cas, le mieux est de vous arrêter à une halte routière ou de quitter la route et de vous réfugier dans un bâtiment.

5. Éviter le régulateur de vitesse

Évitez d’utiliser le surmultiplicateur («overdrive») et le régulateur de vitesse automatique («cruise control») sur une chaussée glissante. Il vaut mieux garder le contrôle de son véhicule en tout temps.

6. Adapter sa conduite

Ralentir et s'adapter aux conditions de la route vous mèneront à bon port en toute sécurité. Soyez prudent lorsque vous freinez, que vous changez de voie, que vous faites des virages ou que vous conduisez dans des courbes. Gardez toujours une bonne distance entre votre véhicule et celui devant vous.

Faites attention à la glace noire lorsque les températures oscillent entre 4 °C et -4 °C. Surveillez les endroits où la chaussée paraît noire et luisante. On trouve souvent des plaques de glace noire dans les zones ombragées, sur les viaducs et les ponts et celles-ci perdurent longtemps après le lever du soleil.

Évitez le dépassement d’autres véhicules lorsque les conditions météorologiques et routières ne sont pas bonnes.

Si une fois parti, la conduite devient trop risquée, faites demi-tour ou trouvez-vous un endroit sûr pour vous abriter jusqu’à ce que les conditions s’améliorent. 

7. Rester calme si vous êtes pris dans une tempête de neige

N’essayez pas de pousser exagérément votre véhicule, de soulever des choses très lourdes ou de pelleter intensément par grand froid. Le froid peut être fatal. Vérifiez plutôt que le tuyau d’échappement arrière du véhicule n’est pas bloqué par la neige pour éviter que le monoxyde de carbone pénètre dans le véhicule.

Si vous ne risquez pas de vous faire frapper par un autre usager de la route, restez à l’abri à l’intérieur du véhicule. Si vous sortez dans la tempête, vous risquez de vous perdre ou de souffrir d’hypothermie. De plus, Transport Canada suggère de prendre les précautions suivantes :

  • Laissez une des fenêtres du côté non exposé aux vents un peu ouverte de façon à assurer une entrée d’air frais dans l’habitacle
  • Faites tourner le moteur le moins possible
  • Utilisez une bougie de secours pour vous chauffer plutôt que le système de chauffage du véhicule
  • Portez une bonne tuque chaude, car on peut perdre jusqu’à 60% de notre chaleur corporelle par la tête.
  • Utilisez le plafonnier comme source d’éclairage - si vous faites un usage abusif de vos phares, votre batterie se déchargera rapidement
  • Bougez vos bras et vos jambes souvent
  • Restez éveillé
  • Surveillez la circulation et l’arrivée de patrouilles de recherche.

Bonne route et soyez prudent!